PHILOSOPHIE

decor escale 1

La philosophie générale de la médiation et de la concertation restauratrice en groupe tend vers la rencontre des conséquences relationnelles et/ou matérielles suite au fait qualifié infraction et vise une résolution du conflit à l’amiable. Elle propose, d’une part, un espace de parole en présence de médiateurs neutres et d’autre part, elle permet de restaurer le lien social.

L’auteur et la victime ont ainsi l’opportunité d’échanger leur vécu et d’envisager ensemble une réparation négociée.

Les offres restauratrices visent donc l’apaisement des tensions et, éventuellement, un accord accepté par chaque partie. Elles sont pensées de manière à ce qu’aucune pression ne soit exercée, laissant la possibilité de répondre ou non à la proposition. Il est en effet primordial de s’assurer de l’adhésion libre et volontaire de chacun afin de garantir du mieux possible l’authenticité du processus.

LES MESURES JUDICIAIRES

La philosophie générale des mesures judiciaires allie les dimensions réparatrice, restauratrice et éducative. Ces mesures amènent en effet le jeune à se responsabiliser face aux actes qu’il a posés et à prendre conscience des conséquences qui en découlent. En outre, que ce soit dans le cadre de l’activité organisée, d’une prestation d’intérêt général ou d’un module de sensibilisation, le jeune n’est pas réduit à l’acte commis. Il peut mettre en avant ses compétences et renouer avec les règles qui régissent la vie sociale. Il s’inscrit ainsi dans un projet de réhabilitation personnelle vis-à-vis de lui-même, de sa famille et de la société.